Comment la qualité d’un texte affecte-t-elle sa traduction ?

Il est fréquent pour toute agence fournissant des services de traduction professionnelle d’offrir des projets clés en main à ses clients. Cependant, il arrive que le résultat final ne soit pas celui escompté ou que le projet prenne plus de temps à être livré. Dans quelle mesure ces écarts sont-ils attribuables au traducteur ou à l’agence ? Toutefois, une chose est du ressort de l’entreprise qui commande ces travaux : préparer convenablement les documents originaux avant de les envoyer au traducteur. Ce processus est généralement effectué lors des relectures internes.

Qu’est-ce que la relecture interne de textes ?

Les relectures internes consistent à valider au préalable certains éléments du texte à traduire. Ces éléments peuvent être très variés et, bien qu’il n’existe pas de liste de contrôle standardisée pour la relecture, trois points essentiels affecteront la qualité de la traduction.qualité de la traduction

Lisibilité

À ce stade, les caractéristiques du fichier partagé par le client avec l’agence de traduction sont analysées. Il peut s’agir d’un document numérisé ou d’une image traitée à l’aide d’un système OCR (reconnaissance optique de caractères). Il est également possible pour l’agence de recevoir directement sur papier le document à traduire. Dans les deux cas, les relectures internes devraient pouvoir garantir une bonne lisibilité du texte pour l’agence ou le traducteur. À cet égard, il convient de souligner que moins le fichier original sera lisible, plus les erreurs d’interprétation des caractères seront fréquentes.

Cohérence terminologique

La cohérence terminologique (également dénommée consistance, de façon erronée) est une exigence fondamentale de la traduction professionnelle. Elle consiste à toujours respecter la même traduction pour les mêmes suites de mots qui apparaissent au sein d’un même document dans les deux langues. Cependant, essayer de maintenir l’univocité de telles correspondances terminologiques tend à éviter les polysémies et contribue parfois à appauvrir, linguistiquement parlant, la traduction finale.

Comment la qualité d’un texte affecte-t-elle sa traduction ?

Crédit photo : Agence Olloweb sur Unsplash

Style

La stylistique de chaque texte est généralement définie par les normes de mise en forme propres à chaque domaine d’expertise, ou simplement par les habitudes du client. A priori, les deux options sont valables. Le problème survient lorsque le client tente de maintenir une stylistique qui contrevient aux directives ou aux normes propres au domaine professionnel auquel appartient le texte original. Par exemple, ne pas appliquer les règles d’espace avant les deux points (:) ou le point-virgule (;), ou encore celles concernant l’utilisation des majuscules ainsi que l’écriture des unités de mesure.

En quoi le client peut-il être utile lors de la relecture des textes qu’il souhaite traduire ?

Bien que les agences disposent de personnes dédiées à la relecture de textes, il est recommandé aux clients de suivre certains conseils, non pas pour faciliter le travail de l’agence ou du traducteur, mais pour parvenir à une traduction de qualité. On réduira ainsi la probabilité que le résultat final ne réponde pas à leurs exigences. Par exemple, il peut être nécessaire pour le client de préciser au préalable à l’agence ou au traducteur les termes pour lesquels le maintien de la cohérence terminologique n’est pas nécessaire, ce qui participera à l’enrichissement du texte. De plus, si le client demande que des outils de TAO soient utilisés, il pourrait être très utile qu’il fournisse une base terminologique propre avec des avis et des commentaires relatifs à d’éventuelles polysémies lexicales présentent dans le document à traduire. Il est également recommandé de soigner au préalable la mise en forme du texte source, en évitant les ratures ou les caractères illisibles. La raison de cette relecture interne est d’éviter que le traducteur professionnel n’ait à « deviner » ce qui est écrit dans certains passages du document. Ce travail est très important, car une fois le fichier numérisé et inséré dans un outil de TAO, l’erreur de lecture pourrait très facilement se propager. En ce qui concerne la stylistique, il est important de souligner que chaque traducteur, en tant que spécialiste dans son domaine, connaît généralement les spécificités de chaque type de document. Une agence ou un traducteur international acceptera, évidemment, des suggestions de style et cherchera à s’adapter à la demande du client, mais il conviendra de faire la distinction entre suggestions et « exigences ». L’expérience internationale de sanscrit, en tant qu’agence de traduction spécialisée, ainsi que notre engagement à fournir continuellement à nos clients des traductions de la plus haute qualité, nous conduit à formuler ces recommandations à l’égard de la relecture de textes. Bien que nous nous engagions toujours à fournir des projets de traduction de la plus haute qualité, nous nous devons de donner ces conseils à nos clients !

Tags:
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Alejandro Gonzalez
info+alejandro@sanscrit.net

Es redactor de contenidos con una trayectoria multidisciplinar; sus conocimientos lingüísticos y su experiencia en Traducción, Tecnología y Marketing le permiten convertir las ideas a palabras con facilidad.