Traduction Financière et Juridique

Ce domaine requiert la prise en compte des réglementations les plus récentes. La rigueur et la précision sont les deux éléments indispensables d’une traduction. C’est ce que sanscrit s’efforce de vous offrir. Ces projets sont pris en charge par des traducteurs professionnels possédant une vaste expérience dans ce domaine, et dont les connaissances et la terminologie sont continuellement mises à jour.

L’une des traductions professionnelles spécialisées les plus demandées dans le monde des affaires est la traduction financière et juridique. Les deux domaines se distinguent par une terminologie très riche et concrète, ce qui se traduit par des projets de traduction très complexes.

La traduction financière et ses défis

La traduction financière couvre une multitude de documents propres aux entreprises, allant des rapports d’audit aux comptes annuels, en passant par les documents boursiers, les procès-verbaux des assemblées d’actionnaires ou les états financiers.

Généralement, plus la projection internationale d’une entreprise est importante, plus la quantité de documents susceptible d’être traduite est importante. Ces traductions sont généralement adressées au personnel de direction de la société mère ou à de ses filiales/succursales, aux associés, aux entités collaboratrices ou aux autorités.

D’autre part, les principales difficultés inhérentes à la traduction financière sont les suivantes :

  • Les documents sont truffés de mots étrangers, ce qui oblige le traducteur spécialisé en finance à choisir s’il doit les traduire dans la langue cible ou s’il les laisse tels quels.
  • Les différents cadres juridiques exigent des formats différents pour les documents financiers. Par conséquent, le traducteur ou l’agence responsable de ces projets de traduction doit connaître les formats propres à chaque pays.
  • Le langage financier est riche en polysémies : la terminologie est extrêmement ambiguë et, de ce fait, chaque mot ou construction peut n’avoir aucun sens en dehors de son contexte habituel.

La traduction juridique : de quoi s’agit-il et pourquoi est-elle si importante ?

La traduction légale ou juridique consiste à traduire des documents de nature juridique, généralement rédigés par des professionnels du droit et contenant un grand nombre de termes totalement spécifiques et circonscrits à ce domaine de spécialisation.

La traduction juridique établit une distinction claire en fonction de la portée du document, puisqu’on peut parler de documents officiels (émis par des organismes publics ou l’administration) ou de documents privés (rédigés pour régler une affaire juridique entre des entreprises ou des particuliers).

D’autre part, selon la branche du droit à laquelle nous avons affaire, nous retrouverons certains documents types traités fréquemment en traduction juridique :

  • Droit commercial : constitution, fusion, acquisition ou dissolution de sociétés, contrats d’achat-vente ou de location.
  • Droit civil : actes de mariage, règlements de divorce, contrats de mariage, fiducies, testaments, procurations.
  • Droit pénal : extraits de casier judiciaire, condamnations, appels, procès.

Le traducteur professionnel responsable des projets de traduction juridique assume une grande responsabilité, car toute erreur commise peut avoir des répercussions juridiques pour les parties concernées.

En conclusion, les deux types de traduction évoqués (financière et juridique) ont en commun le profil du traducteur idéal pour ce type de projet : un traducteur international capable de comparer les cadres juridiques afin de répondre aux exigences du système juridique de chaque pays. En somme : un traducteur qui travaille avec une agence telle que sanscrit.

Commander une traduction​

Vous souhaitez en savoir plus sur l’un des services de sanscrit ?

Types de traductions financières :

Types de traductions légales ou juridiques :

Articles connexes