Comment traduire une vidéo YouTube ?

YouTube est une plateforme de partage vidéo dédiée qui reçoit environ un tiers de tout le trafic Internet mondial. Par conséquent, il offre de grandes possibilités de promotion aux influenceurs, aux entreprises et aux freelances de toutes sortes. L’objectif de ces internautes est d’attirer des clients potentiels, en occasionnant le plus grand impact possible avec leurs vidéos. Pour ce faire, ils se consacrent à la diffusion de contenus intéressants sur YouTube. Toutefois, s’ils décident de sortir de la sphère locale, une barrière se dresse entre eux et leur public : la langue. Par conséquent, la traduction de contenu Web est devenue une étape obligatoire pour toute entreprise ou tout professionnel qui souhaite générer des opportunités commerciales à l’échelle internationale, en utilisant le potentiel d’Internet. Dans cet article, nous allons voir comment traduire une vidéo YouTube en différentes langues. Mais pourquoi le faire ? Simplement parce que les chances de générer des synergies commerciales se multiplient en étant capable de toucher le public dans sa langue maternelle.

Pourquoi faut-il traduire les vidéos YouTube ?

À l’ère de la transformation numérique, il ne fait aucun doute que le fait d’être présent sur Internet augmente considérablement les chances d’attirer de nouveaux clients, de fidéliser les existants et/ou d’améliorer l’image de marque d’une entreprise. Tout en poursuivant cet objectif, il est très rare que des entités ou des professionnels freelances exploitent au maximum les possibilités de leur page Web ou de leurs profils dans les divers médias sociaux. Comme le suggère l’introduction de l’article, YouTube est l’une des plateformes les plus fréquentées au monde : avec près d’un milliard d’utilisateurs de l’autre côté de l’écran. C’est pourquoi tout spécialiste du marketing numérique aura conscience de l’importance de mener ici la bataille des vues, des appels à l’action et des clics. Cependant, quelle que soit la qualité de la segmentation du public cible, quel que soit l’argent investi et quelle que soit la qualité du contenu créé et partagé, le défi linguistique demeure. Il s’agit d’un facteur différentiel capable de conditionner le résultat des meilleures campagnes.

Comment traduire une vidéo de l’anglais vers le français sur YouTube au moyen des sous-titres ?

Étant donné que YouTube est une plateforme appartenant à Google, il est logique de penser que le traducteur automatique le plus populaire au monde (Google Translate) peut être utilisé pour traduire directement les sous-titres vidéo sans utiliser d’autres applications. C’est possible, mais pour que l’utilisateur puisse effectuer cette action, il est indispensable que le créateur d’une vidéo ait incorporé des sous-titres dans la langue d’origine tout au long de la vidéo. Si c’est le cas, l’utilisateur peut activer les sous-titres de la vidéo (depuis l’application Web, Android ou iOS) et choisir la langue dans laquelle il souhaite les afficher. Ce faisant, le résultat obtenu sera une traduction effectuée par le traducteur de Google. Dès lors, il est probable que des textes ne soient pas tout à fait cohérents et que d’autres, en revanche, soient parfaitement compréhensibles. Dans tous les cas, comme il est dit plus haut, tout dépendra du fait que le créateur ait incorporé ou non les sous-titres originaux à sa vidéo.

Comment traduire une vidéo YouTube (et s’assurer que le message est vraiment compris) ?

Crédit photo : NordWood Themes sur Unsplash

Premier problème : le « téléphone arabe »

Le premier obstacle de cette méthode de traduction des sous-titres est ce que l’on appelle familièrement le « téléphone arabe ». C’est un effet qui se produit lorsque le message original passe par un ou plusieurs intermédiaires et arrive plus ou moins modifié à son destinataire. En quoi ce phénomène s’assimile-t-il à la traduction automatique des sous-titres ? En fait, si les sous-titres originaux ont été générés à l’aide de la reconnaissance vocale, le traducteur de Google peut être confronté à des phrases dénuées de sens (en raison de leur nature orale) prononcées par le locuteur et/ou des mots qu’il est incapable de reconnaître ou d’interpréter correctement. En d’autres termes, la fiabilité de la traduction dépendra, en premier lieu, de la précision de la reconnaissance vocale. À vrai dire, ce serait un miracle si, après ce flux d’information, les sous-titres traduits coïncidaient avec le discours original de l’auteur. Une bonne conversion de la voix humaine en texte influencera considérablement la traduction finale ; c’est quelque chose que l’on peut constater dans des centaines de milliers de vidéos YouTube chaque jour. Désolés d’être porteurs de mauvaises nouvelles, mais à l’heure actuelle cette méthode est la préférée de presque tous les créateurs de contenu audiovisuel pour les mêmes raisons qui ont rendu la traduction automatique populaire : elle est gratuite et immédiate. Par conséquent, le résultat ne doit pas nécessairement être bon.

Deuxième problème : la perception du public

Malgré ses inconvénients, cette option est un exemple clair de « faites-le vous-même ». Google Translate est un outil gratuit et rapide, car il ne nécessite pas de faire appel à une agence externe ni d’attendre qu’un traducteur humain fasse quoi que ce soit avec le texte. Son énorme popularité laisse à penser que de très nombreux utilisateurs se satisfont du résultat qu’ils en obtiennent, quelle qu’en soit la qualité. Cependant, il est fort probable que cette solution ne suffise pas aux entreprises ou aux professionnels qui souhaitent aller plus loin dans leurs stratégies de marketing numérique. Pourquoi ? Parce que la traduction automatique est trop perceptible et peut avoir un impact négatif sur la perception que la marque ou l’entreprise entend provoquer auprès du public cible. Les créateurs de contenu ont tendance à défendre cette méthode, car ils considèrent généralement que leur message finira par être compris (entièrement ou partiellement) par le public. Il est également normal pour eux d’utiliser l’anglais comme langue par défaut pour les sous-titres originaux de leurs vidéos, car ils supposent que l’internaute aura une connaissance minimale de la principale langue véhiculaire du monde. Malgré tout, la ressemblance entre le message traduit et le contenu original peut souvent découler d’une coïncidence. Et même si ce n’est pas le cas, le fait de ne pas avoir pris la peine de traduire les sous-titres dans la langue maternelle du public cible pourrait atténuer l’impact souhaité. Il va sans dire que la nuance professionnelle qui devrait imprégner tous les contenus de l’entreprise fera défaut.

Le traducteur professionnel de sous-titres de vidéos partagées sur YouTube

L’idéal serait de faire appel aux services d’une agence de traduction professionnelle, car un traducteur humain est capable de comprendre un texte et de l’interpréter mieux que n’importe quel outil automatique. Bien que les technologies basées sur l’IA et l’apprentissage automatique rendent les logiciels de reconnaissance vocale de plus en plus précis, ce n’est pas vraiment une bonne idée de laisser le résultat final entre les mains d’un logiciel qui a encore beaucoup de chemin à parcourir. Un traducteur international ayant de l’expérience dans différents domaines de connaissances sera en mesure de détecter tous les termes que les logiciels de reconnaissance vocale ignorent souvent ou sont incapables de comprendre correctement. Bien entendu, un traducteur professionnel saura anticiper les défaillances de la traduction automatique et donner un sens au texte final, ce qui permettra d’obtenir des sous-titres lisibles et cohérents conformes à l’intention du créateur du contenu. En somme, la meilleure solution pour obtenir une traduction de sous-titres vidéo professionnelle est de confier le projet à un traducteur qui travaille avec une agence telle que sanscrit.

Alejandro Gonzalez
info+alejandro@sanscrit.net

Es redactor de contenidos con una trayectoria multidisciplinar; sus conocimientos lingüísticos y su experiencia en Traducción, Tecnología y Marketing le permiten convertir las ideas a palabras con facilidad.