La traduction vétérinaire : traduction médicale appliquée

La récente controverse sur les macro-fermes en Espagne a fait les gros titres de l’actualité amenant une grande partie de l’opinion publique à remettre en question les conditions de vie des animaux d’élevage. Sans entrer dans le débat sur l’adéquation ou la salubrité des macro-fermes, un examen un peu plus approfondi de ce sous-secteur agricole révèle le poids du secteur vétérinaire, qui ne se limite pas exclusivement aux animaux domestiques. La contribution de la traduction professionnelle dans le domaine de la médecine animale, en particulier de la branche de la traduction vétérinaire, est un grand soutien pour toute entreprise qui se consacre à l’élevage de bétail et de volaille à l’échelle internationale.

Qu’est-ce que la traduction vétérinaire et en quoi consiste-t-elle ?

La traduction vétérinaire correspond à l’application de la traduction médicale dans le domaine de la santé animale, qu’il s’agisse d’animaux domestiques ou sauvages, destinés à l’expérimentation ou à la production. Il est très probable, par exemple, qu’un vétérinaire ait besoin de rapports cliniques traduits dans sa langue maternelle afin d’évaluer l’état de santé des animaux dans une exploitation étrangère ou qui font l’objet de recherches dans un pays autre que le sien. Parmi les champs d’application ayant un impact sur notre vie quotidienne se trouvent l’inspection et le contrôle sanitaire des aliments pour animaux, des produits qui, ayant subi des degrés de transformation plus ou moins importants, sont soumis à des réglementations très strictes afin de garantir leur aptitude à la consommation. Les maladies affectant les animaux font également l’objet d’études de la part du secteur vétérinaire, car non seulement elles mettent en danger la vie de nombreuses têtes de bétail ou volailles, mais elles peuvent compromettre l’intégrité des produits dérivés de leur exploitation, entraînant un risque d’intoxication s’ils sont consommés par l’homme. Par exemple : l’histoire nous rappelle qu’il y a 26 ans, le Royaume-Uni a connu un cas d’intoxication alimentaire dû à la consommation de viande provenant de vaches atteintes d’encéphalopathie spongiforme bovine (plus connue sous le nom de la maladie de la vache folle). La recherche sur les animaux est un autre domaine d’application de la traduction médicale, par exemple dans la prévention des zoonoses (maladies infectieuses qui peuvent passer d’une espèce à l’autre). Autre exemple : de nombreuses preuves scientifiques suggèrent que la zoonose a été responsable de la transmission du SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la COVID-19.

La traduction vétérinaire, un exemple de traduction médicale appliquée

Crédit photo : Karsten Winegeart on Unsplash

Exemples de traductions de médecine vétérinaire

  • Programmes sanitaires visant à garantir la sécurité alimentaire.
  • Documents sur les politiques sanitaires, analyse des risques et identification du bétail.
  • Documents détaillant la classification et la commercialisation des produits d’origine animale.
  • Certificats d’obtention de produits animaux et agroalimentaires.
  • Contrats et rapports économiques pour les marchés locaux.
  • Études et essais cliniques.
  • Dossiers médicaux.

Le rôle du traducteur professionnel dans le domaine vétérinaire

L’agence ou le traducteur chargé de la traduction vétérinaire doit être familiarisé avec le vocabulaire propre à la documentation technique relative aux scanners et aux tests de dépistage. Cela exige de l’expérience et des connaissances approfondies en matière de traduction médicale et biomédicale, d’être capable de transposer le texte source dans la langue cible, en évitant les traductions littérales et d’être extrêmement précis au niveau de la terminologie. Cette précision s’étend également au domaine des composants contenus dans l’alimentation animale, notamment toutes les sortes d’aliments pour animaux, les compléments alimentaires, les correcteurs, les additifs et les mélanges. Le traducteur vétérinaire traduit également des documents portant sur les techniques d’amélioration et de sélection génétique, un domaine d’étude ayant un fort impact, non plus sur la rentabilité des exploitations animales, mais directement sur la santé publique. En outre, le traducteur vétérinaire gère des projets de traduction de documents relatifs aux technologies d’insémination artificielle, aux systèmes de traite, à l’automatisation des couvoirs, aux matériels agricoles, aux machines ou à la gestion de l’environnement. Le profil est celui d’un traducteur international ayant des connaissances en biologie, en chimie et en médecine animale, qui est également familiarisé avec le format des documents que s’échangent les entités privées et qui sont destinés aux organismes gouvernementaux chargés de faire respecter les règlements sanitaires. En somme, un traducteur qui travaille avec une agence telle que sanscrit.

Alejandro Gonzalez
info+alejandro@sanscrit.net

Es redactor de contenidos con una trayectoria multidisciplinar; sus conocimientos lingüísticos y su experiencia en Traducción, Tecnología y Marketing le permiten convertir las ideas a palabras con facilidad.