La symbiose de l’agriculture et de la technologie en France

La symbiose entre l’agriculture et la technologie en France

Bien que l’agriculture française représente un peu moins de 1,5 % de l’emploi total du pays (un chiffre avec une tendance à la baisse), le fait est qu’elle a commencé sa transition vers l’industrie 4.0, qui consiste en la mécanisation, la robotisation et la numérisation progressive du secteur.

L’application de la technologie à l’agriculture est appelée AgriTech et comprend l’utilisation de robots, de capteurs, de systèmes de géolocalisation ou de drones mis au service de l’agriculture.

Ces univers apparemment très opposés (agriculture et haute technologie) trouvent en France un environnement propice à leur symbiose. Et, bien sûr, une importante opportunité commerciale internationale soutenue par la traduction professionnelle.

Les perspectives du secteur agricole en France

Plus de la moitié du territoire français est couverte de surfaces agricoles. Avec une production d’environ 76 milliards d’euros par an et quelque 250 start-up impliquées dans l’agriculture de précision, la France est le premier producteur agricole de l’UE.

Le gouvernement français est conscient de la grande importance du secteur agricole, comme le montre le lancement du plan France Relance en réponse à la crise mondiale de COVID-19, où l’État a injecté un total de 100 milliards d’euros en 2020 pour relancer l’économie du pays.

Une grande partie de ce budget a été utilisée pour financer des modèles commerciaux favorisant la transition écologique dans les exploitations agricoles. Et ils y parviennent, avec une croissance moyenne annuelle de 10 %.

Cette croissance a également été encouragée par l’UE avec l’adoption, le 23 novembre 2021, de la nouvelle politique agricole commune, dont l’objectif est d’introduire des mesures écologiques dans l’agriculture de tous les États membres. Entre 2023 et 2027, quelque 270 milliards d’euros seront destinés aux aides directes aux agriculteurs européens.

La symbiose de l’agriculture et de la technologie en France

Crédit photo : Peter Wendt sur Unsplash

Qu’est-ce que l’Agritech ?

L’agriculture technologique (ou agriculture de précision) est l’utilisation de technologies de pointe pour améliorer le rendement des exploitations agricoles. L’utilisation de ces technologies permet d’augmenter la productivité des parcelles, de limiter l’utilisation des ressources énergétiques et des intrants (eau, engrais, produits phytosanitaires…) et d’optimiser le travail des agriculteurs.

Ces derniers sont confrontés à trois principaux défis dans leur travail quotidien :

  1. Les défis agronomiques qui consistent à optimiser les besoins des cultures et des animaux en fonction du type de sol et des conditions climatiques.
  2. Les défis économiques ou, en d’autres termes, « être capables de produire plus avec moins », allusion claire à la rentabilité de l’exploitation.
  3. Les défis environnementaux, en mettant l’accent sur la réduction de l’impact écologique de l’activité agricole.

Ce scénario est propice au déploiement par le secteur Agritech de tout son potentiel et de toutes ses opportunités commerciales dans ses quatre principaux segments d’activité :

  • Systèmes de guidage permettant d’optimiser le passage dans les champs agricoles, en minimisant les chevauchements des trajets des machines. Cela comprend l’assistance aux agriculteurs et l’autoguidage des machines au moyen de moteurs électriques.
  • Robots et systèmes d’automatisation, tels que les robots laitiers, d’élevage et agricoles. En 2020, il y avait déjà plus de 10 000 machines installées en France, un chiffre qui devrait augmenter en raison des pénuries de main-d’œuvre et de l’essor de l’agriculture technologique.
  • Télédétection à partir de satellites, de drones ou d’avions qui surveillent depuis le ciel environ un million d’hectares de terres agricoles sur le territoire français.
  • Outils d’aide à la prise de décision dédiés à l’exploitation de grandes quantités de données à l’aide de moyens informatiques (big data).

Trois entreprises françaises d’Agritech méritent d’être mises en avant pour leur contribution et leur pertinence :

  1. Naïo Technologies, leader dans le développement de robots agricoles pour le défrichement et le désherbage.
  2. VitbiBot, start-up créatrice d’un robot autonome de binage et de traitement de la vigne.
  3. Sencrop, une entreprise émergente leader dans le domaine des capteurs météorologiques pour l’agriculture.

En matière de distribution, les agriculteurs français se tournent de plus en plus vers des prestataires de services de location pour la gestion de leur matériel agricole, tels que les entreprises de travaux agricoles (ETA), les coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA), les fédérations agricoles ou les chambres d’agriculture.

Pourquoi l’Agritech a-t-elle besoin d’un traducteur professionnel ?

En associant deux domaines d’expertise si différents, il est facile de déduire que le traducteur ou l’agence sera confronté à un défi majeur : celui de la traduction hybride.

La documentation produite dans le domaine de l’Agritech peut aller des brevets aux manuels d’utilisation de systèmes numériques ou d’automatisation, en passant par des données sur les produits fertilisants utilisés ou des informations environnementales sur les différentes parcelles à exploiter.

Il va sans dire qu’il existe de nombreuses branches de spécialisation qui peuvent dériver de ces domaines. Le profil du traducteur international chargé de ces projets devra posséder des connaissances en sciences environnementales, en chimie et en agronomie/sylviculture, d’une part, ainsi qu’en technologie et en industrie, d’autre part.

Nous n’aurons de cesse d’insister : il est important de faire appel à un traducteur qui travaille avec une agence telle que sanscrit, qui a conscience des opportunités commerciales qui peuvent se présenter à l’étranger.


Alejandro Gonzalez
info+alejandro@sanscrit.net

Es redactor de contenidos con una trayectoria multidisciplinar; sus conocimientos lingüísticos y su experiencia en Traducción, Tecnología y Marketing le permiten convertir las ideas a palabras con facilidad.